single

7,4 millions d'électeurs nigériens sont appelés aux urnes, ce dimanche 21 février, pour choisir entre Mohamed Bazoum et Mahamane Ousmane. Les deux candidats sont qualifiés, le 27 décembre dernier, pour le deuxième tour du scrutin présidentiel.


«Ce matin, j'ai accompli mon devoir civique en tant que citoyen à l'hôtel de ville de Niamey. Je vous invite tous à voter massivement pour renforcer la maturité démocratique de notre pays », a déclaré ce matin sur les réseaux sociaux, Mohamed Bazoum, arborant un grand boubou blanc.


Le dauphin du président sortant Mahamadou Issoufou, et candidat du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS), fait figure de favori pour cette deuxième tournée. Arrivé en tête au premier tour recueillant 39,3% des suffrages, il a bénéficié de soutiens de poids dans l'entre-deux-tours. Seïni Oumarou est arrivé 3è au premier tour et Albadé Abouba 4è ont appelé leurs militants à voter pour le candidat du parti au pouvoir.


Cependant, l'opposant et ancien président (1993-1996) Mahamane Ousmane jouera crânement sa chance. Recueillant près de 17% des suffrages au premier tour, son parti, le RDR-Tchanji, a enregistré le ralliement du candidat Ibrahim Yacouba 5è au premier tour en plus du soutien non négligeable du Modem Fa Lumana de Hama Amadou, ancien opposant du président Issoufou .


Malgré les conditions d’organisation difficiles sur le plan sécuritaire, cette présidentielle pourrait marquer un véritable tournant pour la démocratie au Niger. Le pays connaitrait pour la première fois une alternance démocratique, avec une histoire politique marquée par de multiples renversements de pouvoir à la suite de putschs militaires.


M. TOURÉ

autho

Mohamed Touré

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER