single

Les athlètes locaux ont surpris leur monde

Une trentaine d’escrimeurs, dont 10 filles ont participé à l’Open d’escrime de Koutiala qui s’est disputé le 26 juin au Stade Omnisports Sidiki Ouattara. La compétition a regroupé les athlètes des Ligues de Bamako, Sikasso et Koutiala et les tireurs (combattants) se sont affrontés à l’épée. Comme lors des précédentes éditions, l’Open s’est déroulé en deux temps : les éliminatoires et les finales.

La finale masculine a mis aux prises Harouna Coulibaly de la Ligue de Bamako et Seydou Coulibaly de Koutiala. Au terme d’un combat âprement disputé, le deuxième s’est adjugé la médaille d’or en s’imposant d’une courte tête 15-14. La troisième place du classement est revenue à deux autres escrimeurs de la Région de Koutiala, Moussa Sarré et Békaye Coulibaly.

Après les garçons, place a été faite aux filles pour le choc entre la locale Aminata Diarra et Fatoumata Traoré de la Ligue régionale de Sikasso. Malgré le soutien d’un stade Omnisports Sidiki Ouattara totalement acquis à sa cause, Aminata Diarra n’a pu se hisser sur la plus haute marche du podium, s’inclinant 13-15 face à son adversaire. La troisième place, synonyme de médaille de bronze, est revenue à Assa Diané de la Ligue de Bamako et Mariam Simbé, sociétaire de la Ligue de Koutiala.

Au classement général, les athlètes locaux se sont hissés sur la première marche du podium, avec une médaille d’or, autant de médailles d’argent et deux médailles de bronze. Avec une médaille d’or, la Ligue régionale de Sikasso s’est classée deuxième, alors que Bamako complète le podium, avec une médaille d’argent et deux médailles de bronze.

Cette année, les athlètes de la Ligue du District de Bamako n’ont donc pas réussi à dicter leur loi, ils se sont faits surprendre par les escrimeurs de l’intérieur qui prennent ainsi date pour les futures échéances. Certes, il est trop tôt de tirer des conclusions de l’échec des Bamakois, mais il faut admettre que les ligues de Koutiala et Sikasso ont réalisé une sacrée performance, en occupant les deux premières places du classement général de la compétition.

En tout cas, c’est la première fois dans l’histoire de cet Open que les athlètes de l’intérieur dament le pion à leurs homologues de la Ligue d’escrime du District de Bamako.

Les finales se sont déroulées, en présence de plusieurs personnalités, dont le 2è adjoint du maire de Koutiala, Oumar Z. Coulibaly, le vice-président de la Fédération malienne d’escrime (FME), Moussa Samaké dit Balla, le président de la Ligue régionale d’escrime de Koutiala, Seybou Diarra et son homologue de la Ligue de Sikasso, Ibrahim Traoré. Dans une brève allocution, le maire de la Capitale de l’Or blanc s’est réjoui du bon déroulement de la compétition, avant de rendre hommage à l’ensemble des athlètes pour la qualité de leur prestation.

à l’instar du maire Oumar Z. Coulibaly, le vice-président de l’instance dirigeante de l’escrime nationale a également exprimé sa satisfaction, en soulignant la qualité du spectacle produit par les participants à l’Open. Ensuite, Moussa Samaké a adressé ses remerciements aux partenaires de la FME, notamment le ministère en charge de la Jeunesse et des Sports, le Comité national olympique et sportif (CNOS-Mali), Moove Africa Malitel, etc.

La Rédaction

autho

L'ESSOR

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER