single
Des disparités existent entre les institutions de prévoyance sociale

La quête d’une gouvernance vertueuse au sein des Organismes de prévoyance sociale (OPS) a toujours sous-tendu les actions de la Conférence interafricaine de prévoyance sociale (CIPRES) qui ne cesse de pousser le moteur dans ce sens.

C’est dans cet esprit que la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam) a participé, hier dans un hôtel de la place, à un webinaire (une réunion sur une plateforme numérique) sur la gestion budgétaire dans les OPS. La cérémonie d’ouverture était présidée par le secrétaire général du ministère de la Santé et du Développement social, Aly Diop, en présence du directeur général de la Canam, le médecin-général Boubacar Dembélé.

Il ressort de constats mais aussi de missions et d’inspections qu’il existe de réelles disparités entre les OPS de la CIPRES, en termes de procédures de gestion, d’où la nécessité de s’inscrire dans une harmonisation en tenant compte de certaines spécificités liées aux différents pays membres de la zone. Il est aussi utile de rappeler que notre pays avait déjà pris le virage de l’amélioration de la gestion budgétaire.

A cet effet, le secrétaire général du ministère de la Santé et du Développement social a rappelé que depuis le 1er janvier 2018, le Mali a basculé en mode budget-programme à travers une loi du 26 décembre 2017 portant loi de finance pour l’exercice 2018. «Le budget-programme est un outil de gestion des finances publiques basé sur la budgétisation, elle-même axée sur les résultats consistant à élaborer, présenter et exécuter la Loi de finance sur la base des politiques publiques déclinées en programmes», a expliqué Aly Diop.

Et d’informer que le programme est un groupe de crédits destinés à mettre en œuvre une action ou un ensemble cohérent d’actions représentatif d’une politique publique clairement définie dans une perspective de moyen terme. Aly Diop a aussi salué l’esprit de la rencontre qui vise à capitaliser les bonnes pratiques et harmoniserles règles d’élaboration, d’exécution de contrôle et de suivi budgétaire.

Pour le patron de la Canam, la gestion budgétaire est fondamentale en matière de sécurité sociale. Il a aussi relevé la disparité des procédures, avant de dire qu’il appartient à chaque OPS de mettre en place ses procédures et outils de gestion budgétaire tout en respectant les ratios prescrits par la CIPRES et couvrant le domaine. L’objectif visé est l’amélioration de la gestion et partant de là, la planification de la trésorerie.

Le médecin- général Boubacar Dembélé avait préalablement témoigné de sa gratitude à la tutelle pour l’intérêt accordé à la rencontre et pour son accompagnement.La secrétaire exécutive de la CIPRES a salué la volonté du département de la Santé et du Développement social à œuvrer avec son organisation à l’atteinte des objectifs communs. La rencontre prendra fin vendredi prochain.

Bréhima DOUMBIA

autho

Bréhima Doumbia

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER