single

Le colonel Assimi Goïta avec leprésident du Haut conseil islamique

Le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, a reçu le vendredi dernier à Koulouba, une délégation du Haut conseil islamique du Mali conduite par son président Chérif Ousmane Madani Haïdara. à l’issue de la rencontre, le guide religieux a confié aux journalistes qu’au cours des échanges, le président de la Transition leur a fait part de ses ambitions et projets pour le pays.

D’après Chérif Ousmane Madani Haïdara, leurs discussions ont essentiellement porté sur la paix et la stabilité dans le pays. Et ils ont expliqué au chef de l’état, ce que le Haut conseil islamique prévoit de faire dans ce sens. Avant de lui promettre que leur organisation va jouer toute sa partition dans la paix et la stabilité dans notre pays.

«Nous sortons satisfaits de cet entretien car ce qui nous a été dit par le président de la Transition nous prouve qu’il est très engagé pour la paix et la stabilité dans notre pays », a indiqué le président du Haut conseil islamique, ajoutant que le chef de l’état leur a fait part de sa plus grande préoccupation qui est que nos compatriotes qui souffrent de l’insécurité en soientt libérés.

Pour sa part, le 2e vice-président du Haut conseil islamique Thierno Hady Thiam s’est dit très heureux d’avoir eu l’occasion de rencontrer le chef de l’état pour échanger parce qu’il y a une grande mutation au Mali aujourd’hui.

«Nous sommes très préoccupés par le problème de l’insécurité dans notre pays. Et toutes les discussions ont porté sur l’insécurité dans le pays surtout au Centre », a-t-il expliqué, soulignant que leurs attentes ont été comblées car le président de la Transition leur a donné beaucoup d’explications. Et tout ce qui les gênait un peu a été disloqué, amenant ainsi une bonne compréhension de leur part. Selon Thierno Hady Thiam, le rôle du Haut conseil islamique est maintenant d’aller au Centre vers les populations où il y a l’insécurité et essayer de faire le dialogue avec tous les Maliens sans exception afin d’amener la paix et la stabilité dans notre pays.

«Au Mali, il y a deux grands moyens à notre portée : le côté culturel et le côté cultuel », a indiqué Thierno Hady Thiam, pour qui, tous les Maliens sont dans leur culture et 98% sont des croyants. Avec ces leviers, estime-t-il, le Haut conseil islamique peut ramener la paix et la stabilité entre Maliens à travers une bonne communication et surtout dans nos langues maternelles. Enfin, il dira qu’avec la presse et une bonne communication, les religieux et les hommes de culture peuvent aider à stabiliser le Mali.

Dieudonné DIAMA

autho

Dieudonné Diama

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER