single

Le Premier ministre Moctar Ouane

Le Premier ministre Moctar Ouane présente cet après-midi, devant le Conseil national de Transition (CNT), les grands axes des activités de son équipe. La séance sera suivie le lundi prochain par les débats sur le document

Très attendu par l’opinion nationale, le Premier ministre Moctar Ouane présentera le plan d’action de la feuille de route du gouvernement de Transition aujourd’hui devant le CNT.
Ce document qui est destiné à servir de cadre de référence à l’action gouvernementale définit les orientations stratégiques et les priorités de l’exécutif durant cette période de transition. Ledit document détaille les objectifs à poursuivre et les calendriers des activités que le gouvernement entend mener dans le cadre de l’accomplissement de ses missions.

Il s’articule autour de quelques missions et défis que devra relever le gouvernement de Transition, notamment dans les domaines de la sécurité, de l’économie, du développement socio-économique et culturel, de l’éducation, de la santé, de l’agriculture, de l’énergie, des mines et de l’eau. Également, il indique les réformes institutionnelles et politiques que le gouvernement compte entreprendre et dont les actions sont dejà en cours. Mais aussi, sa politique d’organisation des futures échéances électorales à savoir la présidentielle, les législatives et le referendum constitutionnel.

Dans le but de peaufiner ledit document, le Premier ministre et les membres du gouvernement s’étaient réunis il y a quelques semaines pour un séminaire gouvernemental. Objectif : l’examen des avant-projets du Programme de travail gouvernemental (PTG) et du Programme d’actions gouvernemental (PAG) de la Transition (2020-2022).

Moctar Ouane avait rappelé à son équipe que l’adoption de la feuille de route et de la Charte de la Transition a fait l’objet d’un processus participatif de dialogue ayant regroupé l’ensemble des forces vives de la nation. Et dans l’ensemble, les objectifs de cette feuille de route visent à refonder les politiques publiques et à procéder avec détermination et rigueur, aux réformes voulues par le peuple malien.

Selon l’article 88 du règlement intérieur du CNT, lorsque, par application de la Constitution ou de la Charte de la Transition, le chef du gouvernement engage la responsabilité du gouvernement sur le plan d’actions de la feuille de route de la Transition ou l’orientation, le contrôle et le suivi-évaluation de la feuille de route, il est procédé au débat dans les conditions suivantes : après audition du chef du gouvernement, la séance est suspendue pour quarante-huit (48 heures) ; le président du Conseil national de Transition convoque, à cet effet, la conférence des présidents pour organiser le débat. À la reprise, les orateurs désirant intervenir se font inscrire à la présidence du Conseil national de Transition.

À l’issue des débats, le président met aux voix, l’approbation du plan d’action de la feuille de route de la Transition ou l’orientation, le contrôle et le suivi-évaluation de la feuille de route ; le vote est émis à la majorité absolue des membres composant le Conseil national de Transition.
Ainsi, conformément au règlement intérieur du CNT, après la présentation du document devant ses membres par le Premier ministre cet après-midi, la séance sera suspendue pour 48 heures. Et les débats auront lieu en principe le lundi prochain sur ledit plan d’action du gouvernement de Transition.

Dieudonné DIAMA

autho

Dieudonné Diama

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER