single

Le Palais de la culture Amadou Hampaté Ba a abrité du 8 au 10 juillet dernier un atelier organisé dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de renforcement des capacités opérationnelles des responsables du ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme. Cet atelier de formation s’inscrit dans une dynamique d’élaboration et de mise en œuvre des politiques culturelles en vue d’amener les acteurs à améliorer leurs actions et interventions en lien avec la bonne gouvernance et les transformations sociales.

Entièrement financée par le projet Donko ni Maaya à travers le ministère fédéral des Affaires étrangères de l’Allemagne et organisée en collaboration avec la direction nationale de l’action culturelle, la rencontre a permis aux participants d’échanger autour des sous-thèmes comme : modèle de gouvernance et système de politique culturel, dimensions de la politique culturelle, planification du développement culturel dans un contexte fragile entre autres.

À l’ouverture des travaux,le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme a soutenu que la culture est un secteur d’activités à part entière. Andogoly Guindo a précisé que la vitalité de la culture ne dépend pas seulement des pouvoirs publics mais aussi et surtout du dynamisme de ses acteurs indépendants et de l’engagement de toutes les forces vives de la société.

Selon Dr Hannah Dönges, première secrétaire affaire politique et économique de l’ambassade de la République fédérale d’Allemagne au Mali, c’est indéniable que la culture est un facteur d’unité et de stabilité. Elle forge la résilience séculaire du peuple à travers les crises les plus improbables. «La République fédérale d’Allemagne veillera à la réussite de cette première expérience de soutien à la culture au Mali », a-t-elle indiqué.

Le représentant de Donko ni Maaya, Tiécoro Coulibaly,dira que ce projet vise à promouvoir la culture urbaine immatérielle en soutenant la professionnalisation des centres culturels et des initiatives culturelles sur des sujets d’intérêt social et la participation des jeunes à la vie culturelle. Depuis son lancement en février 2019, les acteurs du domaine de la culture, particulièrement les entrepreneurs culturels et les jeunes artistes nourrissent de l’engouement de plus en plus croissant à son égard.

Amadou SOW

autho

Amadou Sow

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER