single

Le Premier ministre Moctar Ouane a signé vendredi dernier, le décret désignant les membres du Comité d’orientation stratégique (COS) sur les réformes politiques et institutionnelles. Au nombre de 50 personnes, ils sont issus des partis et regroupements politiques, des mouvements signataires de l’Accord pour la paix, des syndicats, des légitimités traditionnelles et religieuses ainsi que des organisations de la société civile.

Le COS comprend 20 représentants des partis et regroupements politiques, 6 représentants des mouvements signataires et 24 personnalités reparties entre les syndicats, les légitimités traditionnelles et religieuses ainsi que les organisations de la société civile, dont celles des femmes. Sur ce nombre, on dénombre 10 femmes.

La publication de la liste des membres du COS intervient quelques jours après l’adoption par le conseil des ministres, du chronogramme électoral proposé par le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation après des consultations avec la classe politique, les forces vives de la nation ainsi qu’avec les partenaires techniques et financiers en novembre et décembre derniers. Aussi, la signature du décret désignant les membres dudit Comité est survenue quelques jours seulement après le lancement de ses travaux le 19 avril dernier par le chef du gouvernement.

Le COS a donc pour mission de définir le périmètre des reformes au regard du contexte et de la durée de la Transition. Il est aussi chargé de promouvoir des recommandations sur la base des réformes identifiées par le Dialogue national inclusif (DNI) ainsi que les journées de concertation nationale, deux assises ayant réuni toutes les sensibilités du pays pour parler de l’avenir du Mali.

Une autre mission de cette structure est de promouvoir l’esprit des réformes politiques et institutionnelles. Pour ce faire, le Comité dispose d’un groupe d’appui de 6 membres qui composent le secrétariat permanent sous la direction de l’ancien ministre Mohamed Alhousseyni Touré. Ledit Comité est aussi composé de groupes thématiques présidés par une personnalité politique ou civile.

Ceux-ci sont chargés de faire l’état des différentes propositions de réformes et de les analyser. Et ensuite de suggérer au COS, les propositions de réformes jugées pertinentes, de proposer des stratégies de renforcement du consensus autour des réformes à conduire. Le COS se réunit deux fois par mois sur convocation du Premier ministre. Il peut aussi se réunir à tout moment en cas de nécessité à la demande du chef du gouvernement.

Dieudonné DIAMA

autho

Dieudonné Diama

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER