single

U Roy est décédé à l’âge de 78 ans après une intervention chirurgicale

L’artiste jamaïcain, Ewart Beckford, plus connu à l’échelle planétaire sous son nom d’artiste U Roy, est une légende du reggae. Il s’est éteint, jeudi denier dans son pays, à l’âge de 78 ans. U Roy, a vu le jour le 21 septembre 1942 à Jones Town, un deejay reggae» jamaïcain, également connu sous les noms de The Originator, Hugh Roy ou Daddy U Roy.

C’est lui qui a inventé et popularisé l’art du «toasting», une technique pour chanter et parler. Cette façon de faire lui a permis de se démarquer complètement du reggae classique d’autres célébrités comme Bob Marley et Jimmy Cliff. Dans les années 1979 jusqu’en 1985, de nombreux jeunes Maliens se sont ralliés à cette façon de faire. Rares étaient les «grins» de jeunes dans les grandes villes, y compris Bamako où, on n’entendait pas les «cris et les pleurs» de ce grand défenseur de la cause des esclaves. «Il est décédé à l’hôpital universitaire des Antilles (UHWI), après y avoir subi une intervention chirurgicale», a déclaré Marcia Smikle, sa partenaire. Elle a aussi ajouté que l’artiste avait reçu un traitement contre le diabète et l’hypertension artérielle et souffrait également de problèmes rénaux.

U Roy, commence à mixer des morceaux à l’âge de 14 ans. C’est en 1961 que sa carrière musicale démarre lorsqu’il rejoint le «Sound System» de Dickie Wong et son label Tit for Tat. Faute de moyens et n’ayant pas accès aux salles de spectacles et aux clubs, les Jamaïcains modestes se rassemblaient dans des «Sound System» pour diffuser leur musique dans la rue. Un concept qui devient extrêmement populaire et lucratif en Jamaïque.

En 1969, U Roy fait ses premiers enregistrements avec Keith Hudson, Lee Perry et Peter Tosh. Sa célébrité est survenue après que John Holt a vu U-Roy DJing sur le son «Wear You to the Ball» et a dit à Duke Reid de travailler avec lui. Leur partenariat allait plus tard donner naissance à trois succès immédiats «Wake the Town», «Rule the Nation» et «Wear You to the Ball», ainsi que deux douzaines de singles supplémentaires. Cela a également inspiré une ruée de producteurs cherchant à travailler avec des DJ sur disque. U Roy est ensuite revenu à la culture «sound system» pour lancer Stur-Gav, sa propre marque et élever une génération de toasters. Certaines des chansons à succès de U Roy incluent «Natty Rebel», «Runaway Girl», «Babylon Girl» et «Chalice in the Palace» ou encore Version Galore, Dread in a Babylon, Serious Matter. Il se produira également dans des films comme : Rebel Salute: Roots Dancehall , Holding on to Jah , Dub Echoes, entre autres.

Youssouf DOUMBIA

autho

Youssouf Doumbia

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER