single

Le ministre Mossa Ag Attaher a assuré le soutien et la confiance du gouvernement au SNJ

Le Service national des jeunes (SNJ) a tenu, hier, la 4è session ordinaire de son conseil d’administration à l’École de maintien de la paix Alioune Blondin Bèye. La réunion était présidée par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mossa Ag Attaher, en présence du directeur général du SNJ, le colonel Tiemoko Camara.

Les administrateurs ont examiné les différents documents soumis à leur approbation, notamment le projet de plan de travail 2021 et de budget du même exercice. Celui-ci est équilibré en recettes et en dépenses à un peu plus de 1, 7 milliard de Fcfa, soit une augmentation de 17,33% par rapport au budget notifié en 2020.Le ministre de la Jeunesse et des Sports a adressé ses félicitations au nouveau directeur général du SNJ, avant de le rassurer sur sa disponibilité constante et celle des autres administrateurs à accompagner sa structure dans l’accomplissement de ses missions.

Mossa Ag Attaher a aussi souligné que les administrateurs nourrissent, avec le nouveau directeur, l’espoir de voir aplanir certaines difficultés de la structure. Il s’agit, entre autres, du problème de siège, de celui de centre de formation, de la question de formation professionnelle des jeunes, de l’insuffisance du cadre juridique de formation des agents fonctionnaires et l’inexistence de base juridique pour les primes du personnel qui feront l’objet d’une attention particulière de la tutelle.

«En tant que cadet du général Kéba Sangaré et du colonel-major Daoud Aly Mohammedine, qui ont mis votre main sur le treuil, les administrateurs sont convaincus que vous surmonterez les défis par votre engagement personnel, votre rigueur dans le travail et votre sens du management de l’équipe de votre Direction», a dit Mossa Ag Attaher. Avant l’assurer du soutien et la confiance du gouvernement.

Selon le ministre de la Jeunesse et des Sports, cette session du conseil d’administration sera consacrée à l’examen du bilan de l’année 2020 et à la programmation des activités de l’année 2021. Pour lui, au cours de l’année 2020, le Service national des jeunes a été auréolé par le recrutement des 324 éléments qui constituaient le reliquat de la cohorte 2018 grâce à l’écoute attentive du ministère de la Défense et des Anciens combattants dont, il a salué la magnanimité et le sens de l’État. Pour Mossa Ag Attaher, ce recrutement ouvre la voie pour la mobilisation et la formation de la 24è cohorte du SNJ nouvelle formule au cours de l’année.

Il a également précisé que sur les 6 activités inscrites au plan d’actions 2020, 5 ont été réalisées, soit un taux d’exécution de 83,33%. Quant au crédit notifié estimé à un peu plus de 1,4 milliard de Fcfa il a été exécuté à de 99,98%.

Pour le ministre de la Jeunesse et des Sports, la réunion se tient à un moment où le développement du capital humain constitue plus que jamais le ferment du progrès des États.

Il s’agit donc à travers le triptyque : Formation physique, formation civique et formation professionnelle de poursuivre voire de renforcer le rôle moteur du SNJ dans l’émergence de citoyens responsables, bien formés et susceptibles de bâtir un Mali fort et prospère. Autrement dit un Mali capable de rendre effectif les services sociaux de base sur toute l’étendue du territoire nationale quelle que soit la situation sécuritaire.

Aminata HAïDARA

autho

L'ESSOR

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER