single

Au cours d’une patrouille dans les localités de Zantiguila, Danderesso et Tiéré, la gendarmerie de Sikasso a interpellé mardi cinq individus suspects dans la brousse. «Ils ne sont pas parvenus à justifier leur présence dans ce lieu supposé être fréquenté par les djihadistes. Nous les avons arrêtés afin d’approfondir les enquêtes», a informé le colonel Cheikh Oumar N’Diaye, commandant de la Région de gendarmerie de Sikasso.

Les forces de sécurité se rendent régulièrement dans les secteurs supposés être la cible des terroristes. On se souvient que dans la nuit du lundi 1e mars dernier, les djihadistes ont attaqué les postes de douane et de la police de Hérémakono, à 35 km de Sikasso, faisant un mort et trois blessés. La population locale a été fortement marquée par cette violence inouïe.

«Nous travaillons étroitement avec la population. Ce qui nous aidera à repérer les terroristes», a indiqué le colonel Cheikh Oumar N’Diaye colonel N’Diaye. Il a déploré tout de même la fuite de la photo des présumés djihadistes sur les réseaux sociaux, toute chose qui peut semer la psychose au sein de la population.



Mariam F. DIABATÉ
Amap-Sikasso

autho

Mariam F. Diabaté

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER