single
Le président de la Transition, Bah N’Daw, quitte Bamako, aujourd’hui, pour Paris, en France, où il participera, du 17 au 20 mai, au Sommet sur le financement des économies africaines qui se tiendra mardi 18 mai 2021.


Ce sommet, en présentiel et en visioconférence, sera accueilli par le président français, Emmanuel Macron, qui recevra une trentaine de chefs d’Etat et de gouvernement ainsi que des dirigeants d’organisations internationales.


«Le Sommet sur le financement des économies africaines fait suite à la diffusion d’une tribune de 18 dirigeants africains et européens, publiée le 15 avril 2020, en faveur d’une mobilisation de la communauté internationale pour affronter les conséquences de la crise sanitaire et économique causée en Afrique par la pandémie», indique le Palais de l'Elysée, la présidence française, dans une note publiée mercredi 12 mai 2021.


Lire aussi : Commémoration de la disparition de Modibo Keita : le chef de l’état se recueille sur la tombe du père de l'indépendance


«Le président de la République (Ndrl, Emmanuel Macron) souhaite que des solutions nouvelles et ambitieuses soient trouvées pour que l’Afrique puisse faire face à ce choc sans précédent, et retrouver la croissance, comme d’autres continents qui ont pu mettre en place des plans de relance massifs», poursuit la note.


Tous les signataires de cette tribune du 15 avril 2020 ont été conviés au Sommet, ainsi que plusieurs autres chefs d’Etat africains, dont le président de la transition malienne, des membres du G7 et du G20, ainsi que des dirigeants d’organisations internationales.

La France, premier partenaire bilatéral, a une coopération très dense avec le Mali. Pendant les vingt-cinq dernières années, l’aide publique au développement de la France au Mali s’est élevée à plus de 1,5 milliard d’euros (soit plus de 986,1 milliards de Fcfa).


Cette aide intervient sous formes d’appuis budgétaires, bourses d’études, prêts aux entreprises, projets ou programmes, subventions aux organisations de la société civile, expertises techniques. L'aide française est, également, présente au Mali à travers la coopération décentralisée.


La France est un partenaire stratégique du Mali qui est présent dans tous les secteurs de la vie socio-économique. Ainsi, à l’occasion de la dernière visite à Bamako du ministre français de l’Europe et des Affaires étrangeres, Jean Yves Le Drian, les 25-26 octobre 2020, cinq conventions de financement, pour un montant total supérieur à 140 millions d’euros, ont été signées entre le Mali et la France.


Envoyé spécial
Moussa DIARRA

autho

Moussa Diarra

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER