single

Dans le cadre de la promotion de l’éducation physique et sportive (EPS) en général et des concours de lancer de poids et de javelot en particulier, la Commission sportive du lycée Fily Dabo Sissoko a organisé la semaine dernière une soirée de lancer dans la cour de l’établissement scolaire.

Une cinquantaine d’élèves, tous issus du lycée Fily Dabo Sissoko, ont pris part à cette première édition. L’événement s’est déroulé en présence du parrain Cheick Konaté «Takala», directeur de l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS), Souleymane Bengaly, proviseur du lycée Fily Dabo Sissoko, et Mariam Katikon, professeur d’éducation physique et présidente de la commission sportive du lycée.

L’épreuve du lancer de poids (5kg) a été remportée par Alou Diarra (11,50m) devant Kagnimé Coulibaly (11,15m) et Seydou Konaté (10,60m). Quant au concours du lancer de javelot, il a été dominé par Mamadou Traoré (35,30m).

Chez les Dames, les deux finales (poids 4kg et javelot 600g) ont été remportées, respectivement par Mariam Mariko (7,60m) et Kankou Sissoko (21,40m). À la fin de la compétition, la présidente de la commission sportive du lycée Fily Dabo Sissoko est revenue sur les motivations des autorités scolaires à travers le lancement des deux activités sportives. «Depuis l’année dernière, nous étions en train de mûrir un projet pour le développement des différentes épreuves sportives au sein du lycée Fily Dabo Sissoko.

J’ai commencé à enseigner le javelot l’année dernière et au niveau de la commission sportive du lycée, on s’est dit pourquoi ne pas organiser une soirée de compétition de javelot et de lancer de poids. Les deux disciplines sont peu connues des scolaires», a expliqué Mariam Katikon. Et d’ajouter : «Je demande aux autorités de revoir encore l’éducation physique dans les établissements scolaires, car cela va nous permettre de faire une lecture sur nos athlètes, c’est-à-dire détecter des talents qui peuvent servir le sport malien».

Le parrain de la compétition, Cheick Konaté «Takala», a salué l’initiative de l’établissement scolaire et le bon déroulement de cette première édition. «Mes sentiments sont bons, je pense que Mariam Katikon est en train de faire ses preuves partout où elle passe. Pour cette première phase, elle est en train de nous présenter des lanceuses et des lanceurs de javelot et de poids. Nous ne pouvons que soutenir cette initiative. J’ai vu également des jeunes filles et garçons qui ont envie de faire du sport», a dit le parrain.

Seïbou S. KAMISSOKO

autho

Seïbou S. Kamissoko

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER