single

La Pharmacie populaire du Mali (PPM) dispose, désormais à Koulikoro d’un entrepôt moderne pour le stockage de ses médicaments. Le bâtiment a été inauguré, hier, par la ministre de Santé et du Développement social, Mme Diéminatou Sangaré, en présence du président directeur général de la PPM, Dr Mamady Sissoko.

Cette initiative découle d’un processus de construction de trois dépôts à Kayes, Koulikoro et Mopti. La construction de ces entrepôts modernes d’une capacité totale de plus de 2.000 palettes pour un coût global de 1,4 milliard de Fcfa est le fruit d’un partenariat entre les Pays-Bas (ce pays a apporté 60%) et notre pays à travers la PPM qui a financé le reste (40%).

L’envoyée spéciale de La Haye au Sahel, Mme Josephine Frantzen, a déclaré que cette initiative offre une réelle opportunité de décentraliser la distribution des médicaments et les produits de planification familiale (PF). Mais aussi d’améliorer les conditions de stockage des médicaments, y compris les produits de PF, d’assurer leur bonne qualité et de réduire les ruptures par un système de gestion et de contrôle digitalisé.

Mais surtout d’atteindre facilement le dernier kilomètre avec des médicaments essentiels pour les soins de santé de base. Dans les zones rurales, les médicaments de qualité et les produits de planning familial peuvent sauver des vies spécialement des femmes et des enfants. «Un meilleur accès aux médicaments contribue à la réduction de la mortalité maternelle et infantile et à une meilleure position dans la communauté», a-t-elle dit.

Elle a aussi indiqué que dans le domaine de la santé, Les Pays-Bas soutiennent les efforts des autorités afin d’assurer l’offre d’un service de qualité à nos populations. Et d’ajouter que ce pays investit chaque année plus de 15 millions d’euros, soit un peu plus de 9,8 milliards de Fcfa, pour améliorer le système de santé au Mali. En effet, la relation avec la PPM remonte à plus d’une dizaine d’années. L’envoyée spéciale expliquera que c’est dans le cadre d’une collaboration continue qu’il a été décidé en 2015 de financer la construction de trois dépôts de médicaments dans les régions susmentionnées.

La ministre Sangaré a révélé que la construction de ces trois entrepôts modernes à Kayes, Koulikoro et Mopti renforce ainsi la chaîne d’approvisionnement dans notre pays et permet à la PPM de stocker de grandes quantités de produits de qualité garantie et assurer leur disponibilité à tous les niveaux. Elle s’inscrit notamment dans la dynamique de la construction d’un Mali nouveau, meilleur et prospère, prôné par le président de la Transition, le Premier ministre et le gouvernement.


Le gouvernement entend assurer l’accessibilité des produits de santé vitaux aux couches les plus vulnérables de la population dans le cadre du Régime d’assurance maladie universelle (Ramu) dont l’opérationnalisation est prévue pour l’année 2022.

Selon la ministre en charge de la Santé, l’insuffisance de la disponibilité de médicaments essentiels est citée parmi les principaux facteurs de la mortalité maternelle et infantile, particulièrement en milieu rural. Afin de sauver des vies, elle a soutenu que les produits de santé de qualité doivent être disponibles à tous les niveaux de la pyramide sanitaire. Cela, révèlera-t-elle, nécessite des conditions de stockage améliorées tant au niveau central que régional.

Auparavant, la ministre a souligné que la PPM est l’outil stratégique de la chaîne d’approvisionnement des produits de santé pour le gouvernement avec comme mission principale l’approvisionnement, le stockage et la distribution des médicaments essentiels sur toute l’étendue du territoire national.

À sa création en 1960, les bâtiments (bureaux et entrepôts) et les opérations de la PPM répondaient aux besoins du moment, en matière de santé publique. La population était estimée à cette époque à environ 5 millions d’habitants.

De nos jours, avec une population de près de 20 millions d’habitants, le Mali fait face à de nombreux défis en matière de santé. Ce qui exige davantage des infrastructures adaptées et des produits de santé.

Le maire de Koulikoro, Bakoroba Kané, s’est dit très satisfait de recevoir cet entrepôt pour sa région qui va permettre une meilleure disponibilité des médicaments. “L’ancien ne répondant plus aux normes donc le nouveau permettra, sans aucun doute, d’assurer la disponibilité des médicaments et d’influer sur l’offre des soins de santé”. Il n’a pas manqué de remercier les principaux donateurs.


Fatoumata NAPHO

autho

Fatoumata Napho

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER