single

Le ministre de la Communication et de l’économie numérique, Dr Hamadoun Touré, a présidé la cérémonie de clôture de la formation de 22 filles (élèves et étudiantes) en sciences des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques (STEM) et en robotique, vendredi, à l’Agence des technologies de l’information et de la communication (Agetic).
C’était en présence de sa collègue de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Bouaré Bintou Founé Samaké, de la représente résidente de ONU-Femmes au Mali, Mme Eyong Beatrice et du directeur général de l’Agetic, Hamed Salif Camara.

La formation s’inscrivait dans le cadre de la Journée internationale de la femme et visait à intéresser les jeunes maliennes aux métiers scientifiques, notamment technologiques qui sont aujourd’hui des secteurs à fort potentiel en matière de création d’emplois. «Durant cinq jours, vous avez exhorté nos filles à se pencher sur le concept des technologies, à créer des robots. Et cela dans une ambiance décontractée et dans un cadre convivial. C’est là une approche qui permet assurément de lier le travail bien fait au resserrement des liens d’équipe et de fraternité. Vous leur avez donné le goût de la créativité, de l’innovation, du succès», a relevé le ministre Touré.

En la matière, les résultats obtenus sont édifiants et les perspectives paraissent prometteuses pour les lauréates. «Aujourd’hui, vous avez conçu des petits robots, vous avez appris que les technologies sont passionnantes, vous savez que vous pouvez créer vous-mêmes. Alors, je vous invite à concevoir des robots plus grands, des ascenseurs, des ordinateurs et bien d’autres outils pouvant faciliter la vie à nos compatriotes», a-t-il invité, avant de saluer le directeur général de l’Agetic, ses collaborateurs et les partenaires pour leur accompagnement.

Selon le ministre Touré, l’objectif est de faire des Tic le secteur le plus dynamique du développement économique du Mali. Pour ce faire, le département a mis en place une stratégie de développement des Tic. Elle témoigne de la volonté du gouvernement de Transition de s’attaquer fermement aux problèmes de nos populations en faisant du Mali un hub numérique au service de tous les secteurs prioritaires, a annoncé le patron du département en charge de l’économie numérique.

Si elles s’y mettent, les filles excellent dans ces domaines et deviennent parfois les meilleures

Il a précisé que la mise en œuvre de cette politique permettra de maintenir la croissance de la part du numérique dans notre économie. Cela passe forcément par la création d’un environnement favorable au développement d’un système numérique inclusif, a insisté Dr Hamadoun Touré. Il a aussi attiré l’attention sur la célébration prochaine de la Journée mondiale des femmes dans les Tic, décrétée par l’Union internationale de la télécommunication (UIT), pour le 4è jeudi du mois d’avril (22 avril prochain).

Pour sa part la ministre en charge de la Promotion de la Femme a assuré de la capacité de nos sœurs à dompter ce monde en pleine expansion. «La robotique et l’intelligence artificielle sont en train d’impacter notre vie. Elles sont devenues, aujourd’hui, l’affaire de tous, filles comme garçons. Cependant, dans notre pays, on constate que moins de jeunes filles font des études dans les filières mathématiques et technologiques.

Par contre, quand elles le font, elles excellent dans ces domaines et deviennent parfois les meilleures», a analysé Mme Bouaré Bintou Founé Samaké. Et d’ajouter que les compétences et connaissances acquises peuvent leur permettre d’exercer dans le domaine, contribuant ainsi à leur autonomisation économique.
Un des temps forts a été la remise de prix aux deux lauréates qui se sont distinguées au cours de la formation et la séance de démonstration robotique conçue par ces jeunes filles.


Makan SISSOKO

autho

Makan Sissoko

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER