single

Les forces du Commandement américain pour l’Afrique stationnées à Djibouti ont mené le 19 mars dernier, leur deuxième évaluation opérationnelle à Tombouctou, au Mali. L’ambassade des États-Unis au Mali qui rapporte l’information dans un communiqué publié samedi, rappelle que l’évaluation initiale a eu lieu le 3 mars à Gao.

Selon le colonel de l’armée américaine Jennifer Mykins, directrice des opérations de la Force opérationnelle interarmées combinée-Corne de l’Afrique, la capacité d’exercer leur intervention sur de longues distances vers des sites éloignés fournit des informations précieuses au soldat le plus subalterne jusqu’à leurs commandants supérieurs.

«Bien que nous soyons formés et prêts à nous déployer à tout moment vers n’importe où, l’opportunité d’exercer notre capacité à nous déployer sur tout le continent et à nous entraîner aux côtés de nos partenaires français démontre clairement notre capacité à répondre lorsque le besoin s’en fait sentir», a-t-elle expliqué.

Sur le terrain à Tombouctou, poursuit le communiqué, les forces américaines ont rencontré les forces françaises stationnées dans la région. Les troupes américaines ont reçu une formation d’interopérabilité des Français, y compris des opérations militaires en terrain urbanisé, ou formation MOUT.

Cette évaluation fait suite au récent séjour au Mali du commandant du Commandement des Opérations spéciales pour l’Afrique, le major-général Dagvin Anderson, qui a visité l’ambassade des États-Unis à Bamako, où il a rencontré l’ambassadeur Dennis Hankins. Anderson a également rencontré le commandant du secteur ouest de la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation au Mali (Minusma) à Tombouctou.


Au cours de l’exercice, les troupes se sont déplacées d’environ 5.000 kilomètres (2.900 milles) à travers l’Afrique, testant leur capacité à transporter des troupes et du matériel sur de longues distances à court préavis pour démontrer leurs capacités opérationnelles. «La réalisation de cette évaluation nous donne la possibilité d’affiner les opérations et de renforcer l’état de préparation» a ajouté Mykins, avant de poursuivre : « Nous sommes excellents dans ce que nous faisons, mais nous cherchons toujours des moyens de nous améliorer».

Les forces américaines effectuent régulièrement des évaluations opérationnelles dans toutes les régions pour se préparer aux imprévus, exercer la préparation et identifier les domaines à améliorer.

Le même document précise que l’équipe d’évaluation est composée d’unités de la Garde nationale de l’armée américaine du Dakota du Sud, du Minnesota et de l’Iowa. Leur mission au sein d’AFRICOM est de soutenir la coopération en matière de sécurité, de mener des opérations d’intervention en cas de crise et d’urgence, et de maintenir l’accès opérationnel pour promouvoir la stabilité régionale.



Source :
Ambassade des États-Unis au Mali

autho

Abdoul Kadry Cissé

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER