single

Le président Bah N’Daw avec les membres de la délégation

La migration est une question importante pour le Mali. Toute chose qui est confortée par l’ouverture annoncée dans notre pays des portes du Centre africain d’études et de recherche sur la migration. Ce centre est un instrument et un mécanisme très important pour l’Union africaine (UA) dans le cadre de la collecte et de l’appropriation des données et des statistiques sur la question de la migration. Ce sujet d’intérêt pour nos compatriotes et bien d’autres ont été, vendredi dernier, au cœur des échanges entre le président de la Transition, Bah N’Daw et la Commissaire aux Affaires sociales à la Commission de l’Union africaine, Amira Elfadil.

Au sortir de l’audience que le chef de l’État lui a accordée à la Villa des hôtes, Amira Elfadil a, d’abord, exprimé sa compassion à notre pays, présentant ses condoléances et celles du président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat suite au décès de nos soldats à Tessit. Pour briser ce cycle de violences, elle a souhaité que le Mali retrouve durablement la paix et la prospérité.

Cette audience a également permis au président de la Transition d’être briefé sur toutes les actions entreprises dans le cadre de la mise en œuvre du thème de l’UA pour l’année 2021 qui a été proposé par le Mali. «Arts, culture et patrimoine : des leviers pour construire l’Afrique que nous voulons» est, faut-il le rappeler, le thème retenu, il y a quelques semaines par les chefs d’État et de gouvernement de l’organisation continentale lors de leur 34è conférence.

« J’ai aussi donné toute l’assurance au président de l’engagement de l’UA dans le cadre de la mise en œuvre de la Feuille de route et du Plan d’actions du thème de l’année 2021», a confié l’hôte de marque. Pour y parvenir, elle a sollicité les directives et instructions du président Bah N’Daw par rapport à la mise en œuvre des activités prioritaires contenues dans le thème de l’année 2021.

Les défis auxquels font face l’Académie africaine des langues (Acalan) et l’Institut culturel afro-arabe basés à Addis-Abeba font partie des sujets évoqués lors de l’entrevue. À ce sujet, Amira Elfadil a dit avoir demandé le soutien du président Bah N’Daw et celui du gouvernement. Et la Commissaire aux Affaires sociales à la Commission de l’UA de se réjouir de la réaction positive du président de la Transition par rapport à toutes leurs demandes.

« Il a pris l’engagement que le Mali fera tout ce qu’il devrait faire pour trouver des solutions à toutes les questions qui ont été soulevées», a-t-elle informé. Et d’ajouter que par rapport au thème de l’année de l’UA, le chef de l’État a réitéré son engagement pour assumer pleinement ce rôle.

Massa SIDIBÉ

autho

Massa Sidibé

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER