single

Cette infrastructure offre toutes les commodités de travail et d’études

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr Amadou Keïta a procédé le lundi 28 juin dernier à l’inauguration du Département d’élevage et de santé animale (DESA). La cérémonie a enregistré la présence du gouverneur de la Région de Ségou, Alassane Traoré, du recteur de l’Université de Ségou, Esaii Daou, du maire de la Commune rurale de Sébougou, Modibo Traoré, du coordinateur du Projet d’appui au développement de l’enseignement supérieur (PADES), Bakary Cissé, du directeur général de l’École supérieure d’ingénierie, d’architecture et d’urbanisme (ESIAU), Abdoulaye Deyoko, des étudiants et de bon nombre d’invités.

Fruit de la coopération entre notre pays et la Banque mondiale, les travaux de ce joyau architectural ont coûté 1.067.765.692 Fcfa. Ces infrastructures se composent, entre autres, d’un bloc administratif et pédagogique constitué de bureaux et de salles de classes, d’un bloc de recherche comprenant 4 laboratoires de niveau de sécurité élevé P3, à très élevé P4, avec en bonus leur dotation en équipements de dernière génération.

Dans son allocution, le maire de la Commune rurale de Sébougou s’est dit fier et heureux de participer à l’inauguration de ce joyau architectural qui permettra de créer un environnement professionnel plus agréable et un cadre d’apprentissage mieux adapté pour les étudiants. Selon Modibo Traoré, la présente cérémonie est non seulement la concrétisation du dynamisme de l’équipe dirigeante qu’il a chaleureusement félicité, mais aussi et surtout de l’engagement et de l’accompagnement des partenaires au développement.

Quant au recteur de l’Université de Ségou, il a indiqué que cette cérémonie consacre l’aboutissement d’une œuvre imaginée, conçue et réalisée grâce au leadership des recteurs qui l’ont précédé. Il s’agit notamment des professeurs Abdoulaye Traoré et Souleymane Kouyaté.

Esaii Daou a rappelé quelques résultats majeurs acquis à l’Université de Ségou dans le cadre du projet PADES. Il s’agit notamment, entre autres, de l’amélioration de la gouvernance de l’institution à travers la tenue régulière de deux sessions par an de l’ensemble des instances et organes de gestion, l’adoption d’un précieux instrument de gouvernance, en l’occurrence le plan stratégique et son plan d’actions pluriannuel, la régularité des audits de gestion et l’instauration de la culture de l’évaluation des performances.

Par ailleurs, Esaii Daou a souligné que l’Université de Ségou fait face à un épineux problème d’infrastructures. C’est pourquoi, elle s’est engagée dans un vaste programme d’investissements qui s’est traduit par la réalisation de ce complexe ultra moderne du DESA.

Il a saisi l’occasion pour remercier le département de tutelle, le consortium École nationale d’ingénieurs Abderhamane Touré (ENI-ABT)/ESIAU, maître d’œuvre de l’ouvrage, qui a pris en compte leurs préoccupations en termes de conception et d’équipements de dernière génération. Il a associé à ses remerciements la Banque mondiale, le partenaire technique et financier qui a financé ce projet.

Pour réaffirmer son appui à l’amélioration des compétences nationales, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a décidé et convenu avec l’Association internationale de développement (IDA) lors de la conception du projet, d’expérimenter une approche novatrice qui est le «chantier école». Dans son application, une première dans notre pays, la maîtrise d’œuvre a été confiée à l’ENI-ABT et l’ESIAU dans le cadre d’un partenariat public-privé.

Pr Amadou Keïta a signifié que cette démarche a eu pour avantage d’offrir aux jeunes en formation ainsi qu’aux équipes pédagogiques la possibilité de faire le cheminement complet d’élaboration et de conduite d’un projet et de l’intégrer au cursus de formation des jeunes qui manquent d’opportunités de stages de formation pratique.

Le ministre Keïta a exhorté ses collègues enseignants-chercheurs de l’Université de Ségou et étudiants à faire un bon usage des locaux et des outils de travail mis à leur disposition pour un enseignement et une recherche de qualité.

Mamadou SY
Amap-Ségou

autho

Mamadou Sy

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

TWITTER