single

Après des scènes inimaginables à Washington caractérisées par l’assaut des partisans du président Donald Trump sur le capitole, temple de la démocratie américaine, les réactions des dirigeants dans le monde ne se sont pas faits attendre. La communauté internationale tout entière a condamné un tel acte au capitole.

En effet, les dirigeants mondiaux ont vivement dénoncé le coup de force lancé ce mercredi par des partisans de Donald Trump contre le Congrès américain et appelé au respect du résultat de l'élection présidentielle. Le Royaume-Uni et l’Europe ont condamné d’une même voix. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a dénoncé des « scènes honteuses », et appelé à une transition « pacifique et ordonnée » du pouvoir vers le démocrate Joe Biden.

En France, le président Emmanuel Macron a réagi dans une vidéo. "Nous ne cèderons rien à la violence de quelques-uns qui veulent remettre en cause la démocratie. " Quand, dans une des plus vieilles démocraties du monde, des partisans d'un président sortant remettent en cause, par les armes, les résultats légitimes d'une élection, c'est une idée universelle, celle d'un homme, une voix, qui est battue en brèche", a-t-il ajouté.

Pour le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas, "Trump et ses partisans devraient finalement accepter la décision des électeurs américains et cesser de piétiner la démocratie". "Les paroles incendiaires se muent en actions violentes", a-t-il ajouté.

Le patron de l'ONU s’est dit attristé par l'intrusion au Capitole, selon son porte-parole Stephane Dujarric. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a tweeté "Je crois dans la force des institutions et de la démocratie américaine. Une transition pacifique en est le cœur". Ajoutant que "Joe Biden a gagné l'élection. Je me réjouis de travailler avec lui en tant que prochain président des États-Unis".

Le chef de l'Otan Jens Stoltenberg a quant à lui dénoncé des "scènes choquantes", et appelé au respect du résultat de la présidentielle remportée par Joe Biden. De son côté, le Canada a fait part de son inquiétude. "Les Canadiens sont profondément inquiets et tristes des attaques contre la démocratie aux États-Unis, notre plus proche allié et voisin", a déclaré le Premier ministre canadien Justin Trudeau sur Twitter. "La violence ne réussira jamais à renverser la volonté du peuple", a-t-il ajouté.


T. CAMARA

autho

Tamba Camara

ARTICLES CONNEXES

VOIR TOUT

LES PLUS RECENTS

VOIR TOUT

LES PLUS LUS

VOIR TOUT

TWITTER